Pour 125 000 de ses membres, la Centrale convient d’une proposition de règlement global dans le cadre du renouvellement des conventions collectives

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) annonce avoir convenu d’une proposition de règlement global avec le Conseil du trésor portant notamment sur la rémunération, les régimes de retraite et les disparités régionales.

Le conseil général des négociations (CGN) confirme que les avancées significatives qui ont été réalisées aux différentes tables de négociation sectorielles et centrale justifient de soumettre la proposition à l’approbation de nos membres, qui se sont mobilisés pendant près de deux ans. Rappelons que nos membres ont été les premiers à entreprendre des mouvements de grève au cours de la présente négociation.

Le projet de règlement intervenu avec le gouvernement respecte la demande de la Centrale déposée en mai 2020 réclamant une augmentation salariale générale de 6 % sur trois ans, tout en accordant une attention particulière à l’amélioration de la rémunération pour les plus bas salariés.

D’ici la fin du mois de septembre, les syndicats affiliés soumettront aux membres réunis en assemblées générales la proposition d’entente sur les matières intersectorielles. La Centrale sera ensuite en mesure de confirmer si l’entente de principe est entérinée.

Cette proposition globale intersectorielle entre la CSQ et le Conseil du trésor vient s’ajouter aux propositions sectorielles obtenues au cours des derniers jours par la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation (FPPE-CSQ), la Fédération des enseignantes et des enseignants de cégep (FEC-CSQ), la Fédération du personnel de soutien de l’enseignement supérieur (FPSES-CSQ), la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) et la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ).

Concernant les négociations pour le personnel des commissions scolaires crie et Kativik, la proposition prévoit également une poursuite des négociations au regard de la spécificité des enjeux touchant ces tables de négociation.

Julie-Catherine Pélissier
Directrice du Service de la négociation nationale et de la sécurité sociale